Veuillez prendre note que nos bureaux sont rouverts afin de vous offrir une partie de nos services habituels. Pour un accès plus rapide à nos services, vous pouvez toujours bénéficier de Rencontre à distance. Pour plus d’infos Nous joindre

x

Hommage à Stéphane Jolicoeur

Hommage à Stéphane Jolicoeur

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris récemment le décès de Stéphane Jolicoeur à l’âge de 50 ans.  Il a été le directeur de l’organisme de 2003 à 2012.  Certains employés et anciens employés qui ont travaillé avec lui pendant son passage au CIJAd ont tenu à lui rendre un dernier hommage avec des photos et des témoignages de la trace que Stéphane a laissée dans leur parcours.

 

Il était un bon directeur humain, souriant, à l’écoute des besoins de ses employés, juste, ils aimaient nous surprendre par toutes sortes d’activités plus inventives les unes que les autres, nous avons eu beaucoup de plaisir avec lui et c’est le souvenir que j’en garde, une bonne personne. — Johanne Dumouchel

 

Au revoir Stéphane ! J’ai eu le plaisir de collaborer avec toi pendant quelques années pour organiser le Concours en entrepreneuriat. Je garde le souvenir d’un chic type, doté d’un bon sens de l’humour et sérieux en même temps, difficile de savoir quand tu blaguais ! Repose en paix ! – Frédéric Houde

 

Ce qu’il va me rester de toi, cher Stéphane, c’est ta générosité, ta gentillesse, ton côté taquin, joueur de tours, ton amour pour le Québec et pour Jules Verne. Je t’avais même accompagné à une exposition de Jules Verne au Musée Pointe-à-Callières.Et finalement, cette phrase devenue célèbre que j’avais prononcée et que tu m’avais fait rejouer plusieurs fois pour me taquiner…  « La langue française, c’est important »! On avait bien rigolé! Bon voyage Stéphane xx – Micheline Léger

 

Passionné du Québec… et grand fan de Jules Verne, Stéphane était le patron lors de mon arrivée au CIJAd.  J’ai eu le plaisir de travailler avec lui pendant quelques années, et de partager de bien beaux moments.  Je garde en souvenir quelqu’un d’une grande générosité, optimiste, investi dans de nombreux projets, plein d’humour… et d’un rire si communicatif.  Merci pour tout, tu vas me manquer !  Je tiens aussi à transmettre mes meilleures pensées à sa famille et ses amis. — Marie-France Brière

 

Tu as été mon patron au CIJAD Stéphane… j’attends toujours que tu viennes nous dire un bonjour… que tu ries avec nous, car tu me faisais souvent rire et je ne savais jamais si tu disais vrai ou tu blaguais… je te disais souvent: c’est — tu vrai Stéphane ?…Et tu riais…
Je garde de toi ces bons moments, ton regard perçant, ta droiture et ton bon sens ! Tu vas toujours avoir une place dans mon cœur, car tu as réussi à passer par-dessous mon accent et me faire une place au CIJAD ! Mes pensées vont à ta famille que tu aimais beaucoup ! Repose en paix !
— Irina Patratanu

 

Il m’est difficile d’apprendre et d’accepter le départ si tôt d’une personne qui a côtoyé mon quotidien pendant 10 ans.  Je conserverai toujours de bons souvenirs des moments passés ensemble en tant que collègue au CIJAD.  Stéphane a été un patron et un collègue amoureux de son travail et très dévoué à la communauté.    Il était une personne très professionnelle que tous appréciaient. Passionné du monde politique, il rêvait d’un monde meilleur et à l’indépendance du Québec. Au quotidien, il partageait sans égards sa passion pour la langue française et sa fierté d’être Québécois.  On se souviendra de sa grande sensibilité, de son sens de l’humour et de son écoute.  De son vivant, il a su mener à bien plusieurs beaux projets sur son passage.  Il cherchait à vivre pleinement sa vie et profitait de chaque instant entouré de ceux qu’ils aimaient. Je suis certaine que le pays où il vit maintenant est un endroit où règne le beau, l’amour et la sérénité  sur un fond de ciel BLEU en permanence. Repose en paix cher Stéphane. — Lyette Desgroseilliers

J’ai été touchée par le départ de Stéphane, un directeur et collègue pendant de nombreuses années au CIJAd.  Je garde de lui le souvenir d’un homme engagé, qui avait à cœur le développement de l’organisme.  Il savait rallier les troupes et les faire adhérer à ses nombreux projets.  Il savait être sérieux lorsque la situation le demandait, mais était aussi apprécié pour son sens de l’humour intelligent et subtil parfois.  Un peu pince sans rire même.   C’était définitivement un joueur de tours.  Il a été un grand acteur dans le développement de l’entrepreneuriat dans l’agglomération de Longueuil et son implication dans la communauté est remarquable.  Je pense qu’il avait l’avancement de ces aspects à cœur, presque autant que son implication en politique.  Ce n’est pas peu dire!  Parlant de politique, je n’ai pas eu le choix de m’y intéresser, ça le passionnait tellement.   Eh bien, ne me reste qu’à le remercier maintenant!  C’est définitivement grâce à lui que j’ai développé mon intérêt et ma compréhension de la politique québécoise, et même au sens plus large du terme.  Je suis certaine qu’il sera regretté longtemps de tous ceux qu’il côtoyait et qu’il avait côtoyés à travers les ans.  Repose en paix, et qui sait, peut-être qu’un jour tu pourras saluer la Reine de là — haut ! — Odile Carrier

 

Toute l’équipe du CIJAD-CJE Laporte offre ses plus sincères sympathies à la familles et aux proches de Stéphane Jolicoeur.

Aucun commentaire

Publier un commentaire